Allemagne : Suspension des activités d’Uber

Allemagne : Suspension des activités d’Uber

Sur décision d’un tribunal de Francfort, le groupe américain Uber, qui offre la possibilité aux usagers, au moyen de ses applications Uber et UberPop sur Smartphones, d’appeler un chauffeur privé, est désormais interdit d’exercer ses activités de voiturage en Allemagne. Pour cause, ces chauffeurs ne disposeraient pas des autorisations préalables.

uber
Les activités de voiturage d’Uber n’ont pas fait que des heureux .Les sociétés de taxi auraient certainement préféré se passer de cette nouvelle concurrence. D’où, les plaintes adressées à la justice allemande. En effet, selon la législation en vigueur, les chauffeurs privés n’ont le droit de prendre des passagers sans patente que lors des courses à prix coûtant.

Du fait qu’Uber perçoit une commission sur toutes les courses, le tribunal a conclu que la condition précédente n’était pas satisfaite. D’où, sa décision. Cette affaire a été ouverte suite à une plainte de Taxi Deutschland, un regroupement des sociétés de taxis opérant dans les principales villes d’Allemagne. Si la peine infligée à Uber s’étend à l’ensemble du territoire allemand, le groupe américain peut faire appel de sorte à solliciter la restriction de la portée du jugement.

D’ailleurs, Uber a d’ores et déjà annoncé dans les colonnes du quotidien allemand FAZ qu’il allait faire appel. La semaine dernière, ce groupe américain avait déclaré que ses services suscitaient une « demande énorme » dans les villes allemandes. En toute logique, Uber entend ainsi poursuivre son expansion en gagnant Cologne et Stuttgart d’ici fin 2014. Créé en 2009 et valorisé à 18,2 milliards de dollars en juin, ce groupe s’est toujours présenté comme une plateforme mettant en contact les passagers et les chauffeurs mais pas comme un service de voiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *