La France évolue en matière de compétitivité

La France évolue en matière de compétitivité

Le WEF (Forum Economique Mondial) vient de publier ce mercredi à Genève son classement mondial 2014-2015 de la compétitivité. La France arrive enfin à briser le cycle de rétrogradation dans lequel il était embarqué en maintenant le statu quo par rapport  au classement 2013-2014.

Economic-Forum
Comme l’année précédente, la France occupe le 23ème rang de ce classement. Elle a progressé sur le plan de l’efficacité du marché du travail qui a beaucoup gagné en flexibilité. Le pays conserve également quelques-uns de ses avantages concurrentiels tels que ses infrastructures qui font partie des meilleures du monde ou encore la qualité de son système éducatif.

Cependant, la situation fiscale du pays qui continue à se dégrader, la réduction jugée insuffisante du déficit, l’augmentation de la dette publique ainsi que la dégradation de sa note publique sont les mauvais points obtenus par la France à l’issue de l’étude. Les experts du WEF sont encore en train d’évaluer le « choc de compétitivité » que doit initier un certain nombre de mesures favorables à l’environnement économique promis par le gouvernement français. Parmi ces mesures figure une simplification des processus administratifs dont le but est une relance de la croissance et une réduction du chômage.

L’étude du WEF a été réalisée auprès de 15 000 chefs d’entreprises dans 144 pays et dresse en résultat, et à partir d’une centaine d’indicateurs économiques, un classement mondial des pays les plus compétitifs. Ce classement est dominé depuis six ans maintenant par la Suisse, suivie de Singapour, qui maintient son rang de l’année passée et des Etats-Unis qui ont gagné deux places par rapport à l’année passée. Bien qu’ayant connu des évolutions différentes, les pays du top 10 de ce classement demeurent inchangés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *