Portugal : Vente aux enchères de la collection du peintre Miro

Portugal : Vente aux  enchères de la collection du peintre Miro

Le Journal Officiel a publié en fin de semaine dernière une décision de la direction générale du patrimoine qui exclut du classement patrimoine culturel la collection de 85 œuvres de l’artiste espagnol Joan Miro, ce qui autorise leur vente aux enchères.

Portugal-Miro
Cette décision clôt un feuilleton de plusieurs mois. L’Etat portugais qui détient la collection de l’artiste espagnol depuis la nationalisation de la banque BNP en 2008 ,devait initialement la vendre aux enchères à Londres en juin. D’une valeur globale d’environ 36.4 millions d’euros, ces œuvres sont présentées comme l’une des plus vastes et impressionnantes collections de l’artiste jamais mises aux enchères. Leur vente devait rapporter de quoi renflouer les caisses d’un pays sévèrement frappé par la crise économique et une politique d’austérité depuis plusieurs années. Seulement l’initiative, loin de faire l’unanimité, s’est heurtée à l’opposition des défenseurs de la culture. Le tribunal administratif de Lisbonne a décidé fin avril de bloquer la sortie du pays de la collection, impliquant l’annulation de la vente prévue pour juin, après le déclenchement par le ministère public d’une procédure en référé.

C’est suite à cette décision que le gouvernement portugais a saisi fin juillet la direction générale du patrimoine qui vient de se prononcer en sa faveur contre un placement des œuvres de

Miro dans la patrimoine culturel, ce qui autorise leur sortie du territoire et leur vente aux enchères. Les détracteurs de cette vente, les milieux judiciaires et l’opposition de gauche, dénonçaient une « vente au rabais » et sont déjà parvenus, une première fois en février, à reporter les enchères. C’à quoi le secrétaire d’Etat portugais à la culture Jorge Barreto Xavier oppose le manque de légitimité de l’Etat portugais à conserver une collection de cette dimension d’un grand peintre espagnol du 20 ème siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *