Belgique : Conflit social à Delhaize

Belgique : Conflit social à Delhaize

delhaDans le cadre d’un plan de restructuration, le groupe belge de distribution Delhaize entend licencier collectivement 2 500 de ses collaborateurs en Belgique sur les trois ans à venir. Apprenant cette nouvelle, le gouvernement fédéral est monté au créneau.
Delhaize a fait cette annonce mercredi. En clair, le groupe de distribution compte fermer 14 magasins non rentables et, en parallèle, opérer des « ajustements » des conditions de travail et salariales de ses employés, comme précisé par voie de communiqué. Faut-il signaler que la rentabilité de Delhaize s’est effritée en Belgique du fait d’une concurrence féroce. Bien que ce plan de restructuration semble se justifier, le gouvernement fédéral a immédiatement réagi pour tenter d’en atténuer la portée.
Ainsi, le Premier ministre belge, Elio Di Rupo, s’est entretenu mercredi matin, avec Denis Knoops, l’administrateur délégué de Delhaize Belgique qui lui a annoncé la mise en œuvre du plan de restructuration, Selon un communiqué officiel, M. Di Rupo a souligné que « le gouvernement veillera au strict respect de l’ensemble des lois sociales et des droits des travailleurs ».Dans les prochains jours, le chef du gouvernement et la ministre de l’Emploi, Monica de Coninck, se réuniront avec les délégations syndicales de Delhaize. « A la suite de cette rencontre. Le gouvernement fédéral examinera quelles démarches utiles il peut mener avec les gouvernements flamand, wallon et bruxellois, afin de soutenir tous les travailleurs concernés » a-t-on appris du chef du gouvernement.qui n’a pas caché son « grand regret »d’apprendre la restructuration de Delhaize. Dans la foulée, il a exprimé, au nom de toute l’équipe exécutive, sa solidarité et son soutien à tous les salariés du groupe de distribution ainsi que leurs familles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.