L’Algérie dément vouloir accueillir le guide libyen Kadhafi

Des informations ont été relayées par des médias occidentaux sur de fortes pressions exercées par Washington sur deux ou trois pays africains, dont l’Algérie, en vue d’accorder l’asile au guide libyen, le colonel Muammar Kadhafi.
Pour preuves, les médias invoquent le passage remarqué et fréquent à Alger, de nombreux hauts responsables sécuritaires et militaires américains. Dimanche, le ministère algérien des Affaires étrangères est sorti de son mutisme pour démentir de telles informations.
Interrogé par l’agence de presse officielle APS sur les informations diffusées à ce sujet, par des chaînes de télévision étrangères, le porte-parole du ministère des A.E, Amar Belani, a assuré qu’il s’agit d' »affabulation que je démens de la manière la plus catégorique ». Pour convaincre les hautes autorités algériennes et à leur tête le président Bouteflika, du bien fondé de leur démarche, les responsables américains ont  prévenu ces derniers que si le conflit inter-libyen dure longtemps, il risque de déborder en Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.