Le Parlement espagnol approuve un budget record pour l’exercice 2022

Le Parlement espagnol approuve un budget record pour l’exercice 2022

Le Parlement espagnol a adopté hier mardi, un budget record pour l’année fiscale 2022 qui prévoit un niveau de dépenses inédit de 240 milliards d’euros, financées à hauteur de 26,3 milliards par le méga-plan de relance européen, dans l’espoir de commencer à tourner la page de la pandémie de Covid-19. 

Le texte a été approuvé par une large majorité de 281 voix sur 344, contre 62 voix et une abstention. Les députés, qui avaient approuvé ce projet de loi de finances le 25 novembre, ont simplement voté hier mardi pour un petit amendement d’un montant de 1,6 million d’euros, qui avait été ajouté la semaine dernière au Sénat, rendant nécessaire un nouveau vote au Congrès des députés. 

Ce budget comprend plusieurs mesures emblématiques, comme la revalorisation des retraites et des salaires des fonctionnaires, qui augmenteront de 2% au 1er janvier, et concrétise les promesses de l’exécutif pour lutter contre la précarité des jeunes, comme une aide au loyer de 250 euros par mois au bénéfice des personnes de 18 à 35 ans disposant de faibles revenus et un chèque culture de 400 euros pour les jeunes de 18 ans. 

C’est la deuxième année consécutive, que le gouvernement minoritaire de gauche parvient à faire voter un projet de budget, une première depuis 2014. Ceci garantit au gouvernement du socialiste Pedro Sanchez de rester en place jusqu’à la fin de la législature en 2023, puisqu’il pourra, si nécessaire, reconduire l’an prochain ce budget pour une année supplémentaire. 

L’ambition de ce budget est d’aider l’Espagne à consolider son redressement économique, menacé d’une inflation galopante, 5.5% en novembre en rythme annuel, et une reprise plus lente que prévu du secteur touristique, dont dépendent 13% des emplois dans le pays. 

L’exécutif prévoit aussi de ramener le déficit public à 5% du PIB l’année prochaine, contre 8.4% en 2021, un objectif très ambitieux qui repose sur une prévision de croissance de 7% en 2022 que de nombreux économistes jugent peu réalistes. 

Avec une chute de son Produit Intérieur Brut de 10.8% en 2020, l’économie espagnole est l’une des plus touchées par la pandémie de Covid-19 et, selon la Commission européenne, ne devrait pas retrouver son niveau d’avant-crise avant 2023. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *