Israël devient le premier pays du monde à administrer une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19

Israël devient le premier pays du monde à administrer une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19

Après consultation d’un groupe d’experts, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a déclaré hier mardi que tous les Israéliens de plus de 60 ans auront droit à une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19. 

Le ministère de la Santé a précisé dans un communiqué que les personnes immunodéprimées pourront également recevoir la quatrième dose, qui peut leur être administrée, ainsi qu’aux personnes de plus de 60 ans donc et aux équipes médicales, au moins quatre mois après la troisième injection.

Le bureau de Naftali Bennett a ajouté que le Premier ministre avait ordonné au ministère de la Santé et aux caisses d’assurance-maladie, qui gèrent les vaccinations, de préparer la campagne d’injection de la quatrième dose. 

La déclaration du Premier ministre israélien publiée sur le réseau social Twitter a été diffusée après une réunion du conseil des ministres à propos de la pandémie, sur fond d’inquiétudes croissantes à cause de la propagation du variant Omicron. 

Le conseil a restreint la restauration dans les centres commerciaux et décrété que les enfants appartenant aux communautés ayant des taux élevés de morbidité et bas de vaccination devraient suivre leurs cours à la maison. 

Selon le ministère de la Santé, à la date d’hier mardi, 1 148 cas confirmés et « très probables » d’Omicron étaient signalés en Israël, dont plus de la moitié étaient des personnes vaccinées. Alors que les enfants de cinq à onze ans sont actuellement en train d’être vaccinés, plus de 4.1 des 9.3 millions d’habitants d’Israël ont reçu trois doses de vaccins contre le coronavirus. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.