Royaume-Uni : La troisième dose de vaccin anti-Covid-19 étendue aux plus de 40 ans

Royaume-Uni : La troisième dose de vaccin anti-Covid-19 étendue aux plus de 40 ans

Le gouvernement britannique a annoncé hier lundi l’extension de la troisième dose du vaccin anti-covid, Pfizer ou Moderna aux plus de 40 ans, dans l’optique de renforcer la protection de la population pour éviter un début d’hiver «mouvementé» dans les hôpitaux, avec la réintroduction des restrictions cet hiver.
Sur recommandation des experts du JCVI, un comité conseillant le gouvernement sur sa campagne de vaccination, les personnes âgées de plus de 40 ans vont être inclus dans la campagne de rappel et recevront en priorité une dose du vaccin Pfizer/BioNTech, ou sinon, une demi-dose de Moderna.
L’injection doit intervenir au mois six mois après la date d’administration de la deuxième dose, un intervalle jugé le plus pertinent en termes d’efficacité du vaccin. LE JCVI continue à examiner si les troisièmes doses du vaccin contre le Covid-19 doivent être étendues aux personnes de moins de 40 ans.
Le JCVI a également recommandé que les adolescents âgés de 16 et 17 ans, qui se sont initialement vus offrir une seule injection de vaccin contre le Covid-19, puissent bénéficier d’une deuxième dose du vaccin Pfizer/BioNTech au moins 12 semaines après la première.
Ces annones interviennent au moment où le gouvernement renouvelle ses appels à la population à recevoir des piqûres de rappel pour éviter un hiver chaotique avec des hôpitaux déjà submergés de malades du Cvodi-19 et d’autres virus saisonniers comme la grippe.
Avec près de 143.000 décès, le Royaume-Uni est l’un des pays les plus endeuillés par la pandémie de coronavirus et, face à l’augmentation du nombre de cas dans le pays, le Premier ministre Boris Johnson a appelé à la vigilance.
Jusqu’à présent, environ 12.6 millions de personnes au Royaume-Uni ont reçu une troisième injection de vaccin anti-Covid-19, dont les plus de 50 ans, les soignants en première ligne et les personnes ayant des problèmes de santé les rendant vulnérables au virus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.