Allemagne : la candidate des Verts victime d’une campagne de fake news

Allemagne : la candidate des Verts victime d’une campagne de fake news

Annalena Baerbock, la candidate des Verts à la chancellerie en Allemagne, fait l’objet d’une campagne de fausses informations diffusées sur différents réseaux sociaux et services de messagerie.

Depuis sa désignation comme tête de liste des Verts aux législatives de septembre prochain, certaines propositions tout à fait saugrenues sont attribuées à cette femme politique qui est actuellement le candidat favori pour prendre la tête de l’exécutif allemand, d’après les sondages.

A titre illustratif, «se débarrasser des chiens» afin de diminuer les émissions de gaz carbonique figure parmi ces « fake news ».

Au cas où les fausses informations qui lui sont attribuées permettent de jauger ses chances de remporter ce scrutin, alors la championne des écologistes a déjà un pied à la chancellerie. 

Pour preuve, sa prétendue proposition d’interdire les animaux de compagnie ou d’instaurer un impôt pour le gaz carbonique qu’ils émettent est la « fake news » la plus partagée sur les réseaux sociaux. 

Il semble également qu’Annalena Baerbock a embrassé des militants sans masque à la suite de sa désignation, ce que sa formation politique a catégoriquement nié.

Ces derniers mois, les Verts ont souvent été pris pour cible par rapport aux autres partis. Selon certaines fausses informations, la formation politique écologiste prévoirait notamment d’interdire les barbecues ou de dépouiller les agents de police de leurs armes.

Afin de se défendre contre ces attaques concernant « plus fortement les femmes que les hommes sur le net », les Verts ont mis sur pied une « brigade » chargée de surveiller les réseaux sociaux et démentir la moindre fausse information.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.