Le chef de la diplomatie allemande condamne « les provocations de la Turquie en Méditerranée »

Le chef de la diplomatie allemande condamne « les provocations de la Turquie en Méditerranée »

De l’avis du chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, les rapports entre l’Union Européenne (UE) et Ankara ne peuvent s’améliorer que si la Turquie « abandonne ses provocations en Méditerranée orientale », a-t-il déclaré mardi à Athènes.

Peu après cette prise de position, le gouvernement grec a déclaré avoir effectué une « démarche de protestation » auprès des autorités turques, qui ont « annoncé des explorations dans une partie du plateau continental grec », a précisé par le biais d’un communiqué la diplomatie grecque.

A en croire Athènes, le gouvernement turc a annoncé des explorations dans le sud-est de la mer Egée. Il s’agit d’ « une escalade de la tension dans la région » pour la partie grecque, qui, par le biais d’un communiqué ministériel, a appelé « la Turquie à arrêter ses activités illégales qui violent nos droits souverains et sapent la paix et la sécurité dans la région ».

« Concernant les forages de la Turquie en Méditerranée orientale, nous avons une position claire, le droit international doit être respecté », a assuré M. Maas, lors d’un point de presse en compagnie du ministre grec des Affaires étrangères, Nikos Dendias. Et d’ajouter que l’Allemagne attendait l’arrêt des « forages » d’exploration gazière réalisés par le même pays au large de Chypre. Toutefois, le chef de la diplomatie allemande avait commencé par marteler sur « l’importance de mener un dialogue » avec Ankara.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.