L’état d’urgence prolongé pour une période de trois mois en Egypte

L’état d’urgence prolongé pour une période de trois mois en Egypte

Les autorités égyptiennes ont renouvelé l’état d’urgence dans le pays pour une durée de trois, suivant un décret publié dimanche dans le journal officiel.

L’état d’urgence sera prolongé pour une période de trois mois à partir du « 27 janvier à 01H00 du matin » (le 26 janvier à 23H00 GMT), précise le décret. 

Pour rappel, cette mesure exceptionnelle a été mise en place en avril 2017 à la suite de deux attaques visant des lieux de culte copte, dans les villes de Tanta et Alexandrie, situées dans le nord de l’Egypte. Revendiqués par l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI), ces attentats ont coûté la vie à 45 personnes.

La prolongation de l’état d’urgence intervient quelques mois après la survenue de protestations contre le pouvoir égyptien dans la capitale, Le Caire, ainsi que dans d’autres localités du pays. Il est à noter que l’état d’urgence renforce les pouvoirs des forces de l’ordre pour ce qui est des interpellations et de la surveillance et permet de limiter la liberté de mouvement.

Depuis un texte adopté en 2013, juste après la destitution du président islamiste Mohamed Morsi par les forces armées dirigées, à l’époque, par l’actuel chef d’Etat égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, les manifestations sont interdites en Egypte. Cette situation pousse les organismes de défense des droits humains à dénoncer fréquemment des atteintes aux libertés individuelles dans ce pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.