L’Arabie saoudite abandonne la mosquée de Genève

L’Arabie saoudite abandonne la mosquée de Genève

Afin de confier la mosquée de Genève à un conseil d’administration suisse, le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale (LIM) veut organiser une consultation des musulmans de la confédération helvétique avec le soutien des autorités.

« Il est temps de confier la mosquée de Genève à un conseil d’administration russe, représentatif, avec un président élu », a jugé le patron du bras religieux de l’Arabie Saoudite, Mohammad Abdulkarim Alissa, lors d’une interview accordée au Matin Dimanche. Dans cette optique, le Fondation culturelle islamique n’en assurera plus l’administration ni le financement.

Pour couvrir le budget que les musulmans de Suisse devront désormais assurer, le secrétaire général de la LIM a évoqué des cotisations des croyants et des dons de privés. Malgré tout, l’avenir du lieu de culte du Petit-Saconnex, qui est la plus grande mosquée de Suisse, est désormais incertain.

Il est à noter qu’au-delà de Genève, des dispositions similaires seront prises dans le monde entier en collaboration avec les autorités nationales, a souligné Mohammad Abdulkarim Alissa. A l’avenir, la Fondation culturelle islamique, en lien à la LIM, deviendra une institution à part, qui s’investir dans le dialogue interreligieux à l’échelle mondiale, a-t-il ajouté. 

Accusé de favoriser la radicalisation, le pouvoir saoudien souhaite se retirer des mosquées qu’il soutient financièrement à l’étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.