Le groupe français Schneider Electric rachète une filiale en Inde

Le groupe français Schneider Electric rachète une filiale en Inde

Schneider Electric, le groupe français spécialiste de la gestion d’électricité et de l’automatisation du secteur, a annoncé dans un communiqué publié cette semaine, le rachat de la branche électrique du groupe indien d’ingénierie Larsen and Toubro pour environ 1,75 milliard d’euros, en partenariat avec le fonds singapourien Temasek.

Cette opération va permettre la création d’une nouvelle entité dont Schneider Electric détiendra 65% des parts et Temasek 35%. La nouvelle société doit contribuer activement à rendre l’Inde verte et numérique et renforcer son rôle en tant que centre de recherche et développement, et de production.

Schneider Electric apporterait environ 430 millions d’euros en numéraire, ainsi que ses opérations indiennes de Basse tension et d’Automatismes industriels. Temasek apporterait de son côté environ 635 millions d’euros en numéraire.

La coentreprise se financerait également par de la dette, pour un montant d’environ 690 millions d’euros, afin de financer le solde de l’acquisition.

Les coûts de l’opération devraient être compris entre 20 et 30 millions d’euros et les coûts d’intégration devraient représenter entre 1 et 1.5 fois le montant des synergies générées.

Le groupe français entend profiter des appareils basse et moyenne tension, des systèmes et équipements électriques, des solutions de gestion de l’énergie, de comptage et d’automatisation industrielle de Larsen et Toubro.

Avec cette opération, qui reste soumise à la validation de la Commission de concurrence en Inde ainsi qu’à différentes autorisations réglementaires, l’Inde deviendra pour l’industriel français le troisième plus grand marché en terme de revenus, à égalité avec la France, avec un chiffre d’affaires annuel d’environ 1.6 milliard d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.