Le Parlement néerlandais reconnaît le génocide arménien

Le Parlement néerlandais reconnaît le génocide arménien

Les députés néerlandais ont voté jeudi en faveur d’un texte reconnaissant le «génocide» arménien de 1915, un geste que la Turquie n’a pas tardé à condamner.

Désormais, les Pays-Bas font partie de la dizaine d’Etats de l’Union Européenne (UE), dont les élus reconnaissent le génocide arménien.

De son côté, la Turquie admet qu’un nombre important d’Arméniens ont trouvé la mort au cours des combats contre l’armée ottomane en 1915, en pleine Première Guerre mondiale, mais réfute qu’il y a eu «génocide», autrement dit une volonté systématique d’éliminer ce peuple.

La position du Parlement néerlandais, prise avec l’appui de l’ensemble des principales formations politiques du pays, va compliquer un peu plus les rapports entre les Pays-Bas et la Turquie. Ceux-ci étaient déjà tendus depuis que le gouvernement néerlandais avait refusé, l’an dernier, à un ministre turc de battre campagne sur son territoire.

Comme il fallait s’y attendre, la diplomatie turque a vivement condamné jeudi soir le vote des députés néerlandais. Le ministère turc des Affaires étrangères a souligné le fait que cette décision était non-contraignante, avant de rappeler que La Haye avait affirmé que cette reconnaissance ne se muerait pas en position officielle des Pays-Bas.

Effectivement, les autorités néerlandaises ont indiqué qu’elles ne feraient pas de la reconnaissance du génocide arménien la position officielle des Pays-Bas, malgré le vote massif en faveur de cette motion. A propos, seuls 3 élus sur les 150 s’y sont opposés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.