Le maire allemand d’Altena favorable aux réfugiés, agressé au couteau

Le maire allemand d’Altena favorable aux réfugiés, agressé au couteau

Andreas Hollstein, maire d’Altena, présentée comme une «ville modèle» pour l’intégration des migrants en Allemagne, a été victime d’une agression à l’arme blanche lundi dernier, ce qui a profondément choqué l’opinion allemande.

Le maire d’Altena membre de la CDU, le parti conservateur de la chancelière allemande Angela Merkel, a été agressé alors qu’il venait d’acheter des kebabs dans un restaurant. En toute vraisemblance, cette attaque a été commise pour des raisons politiques et xénophobes.

L’agresseur, répondant du nom de Werner S., était armé d’un couteau avec une lame de 22 centimètres de long. Cet Allemand âgé 56 ans, visiblement ivre et souffrant de problèmes psychiques, aurait voulu décrier l’accueil des réfugiés outre-Rhin en accomplissant son forfait.

«Etes-vous le maire ?, m’a-t-il demandé, puis sans rien dire il a sorti un couteau et m’a dit vous me laissez mourir de soif et faites venir 200 réfugiés à Altena, avant de m’attaquer par derrière», a relaté Hollstein mardi, à sa sortie du centre hospitalier où il avait été admis.

Le maire d’Altena a été atteint d’une entaille de 15 centimètres au cou. Mais cela ne l’a pas empêché de retourner au restaurant remercier le personnel qui l’a aidé à immobiliser l’assaillant avant d’appeler les forces de l’ordre. L’un des salariés a également été blessé. Il s’agit d’une agression « vraisemblablement motivée par la haine des étrangers », estiment la police locale et le parquet.

La commune d’Altena, abritant 17.000 habitants en Rhénanie-Du-Nord-Westphalie, est connue pour sa politique migratoire. Elle a accueilli 450 réfugiés répartis sur son territoire, soit plus que son quota au vu du système national de répartition, ce qui lui a notamment valu en mai dernier, le Prix national de l’intégration».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.