La chancelière allemande se dit prête à négocier avec les sociaux-démocrates

La chancelière allemande se dit prête à négocier avec les sociaux-démocrates

La chancelière allemande, Angela Merkel a exprimé lundi, le désir de sa formation politique d’échanger « sérieusement » avec le SPD dans le but de former un gouvernement de coalition.

«Nous sommes prêts à engager des discussions avec le SPD», a assuré la chancelière allemande après avoir obtenu l’aval de son parti politique, la CDU, pour proposer des négociations aux sociaux-démocrates. Il est à noter que ces deux partis ont d’ores et déjà gouverné ensemble sous Merkel à deux reprises, entre 2005 et 2009 et 2013 et 2017.

A l’heure actuelle, c’est la seule alliance encore possible pour la CDU, pour constituer une majorité au Bundestag issu des législatives du 24 septembre dernier suite à l’échec d’une tentative de coalition entre la CDU-CSU, les Verts et le FDP.  Merkel a promis des discussions « sérieuses » et « loyales » avec les sociaux-démocrates, qui doivent avoir pour objectif  le «succès».

Dans cette perspective, la chancelière allemande va se réunir, pour la première fois dans la soirée de jeudi prochain, avec le président du SPD, Martin Schulz. Cette rencontre aura lieu dans le bureau du président allemand, le social-démocrate Frank-Walter Steinmeier, qui jouera le rôle de médiateur.

L’ex-président du Parlement européen, a longtemps rejeté toute reconduction de grande coalition, avant de faire machine arrière sous la pression de plusieurs intervenants. D’après les résultats d’une enquête publiée dimanche par le journal Bild, 52 % des citoyens allemands sont favorables à ce rapprochement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.