Plusieurs manifestations organisées contre les marchés aux esclaves subsahariens en Libye

Plusieurs manifestations organisées contre les marchés aux esclaves subsahariens en Libye

Plusieurs manifestations ont été organisées dans le monde depuis la diffusion, la semaine dernière, d’un reportage de la chîne TV américaine «CNN» sur des migrants vendus aux enchères en Libye.

Ainsi, un millier de personnes ont pris part samedi dernier à Paris à une manifestation en réponse à l’appel de diverses associations et, entre autres, d’un Collectif contre l’esclavage et les camps de concentration en Libye (CECCL), mis en place suite à la vidéo montrant des migrants vendus sur des marchés aux esclaves en Libye.

En avril, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a publié un rapport faisant état de l’existence de «marchés aux esclaves» qui touchent des subsahariens en route vers la Libye. Le mois suivant, le patron du Haut Commissariat pour les Réfugiés (HCR), Filippo Grandi, a dénoncé des cas d’esclavage moderne après avoir effectué une visite surprise à Tripoli. Malgré tout, ces dénonciations sont passées sous silence.

Mais ce mutisme a été brisé par la diffusion sur les réseaux sociaux, d’images choquantes extraites d’un documentaire de CNN montrant la vente aux enchères de migrants subsahariens en Libye.

Le célèbre chanteur ivoirien Alpha Blondy n’a pas tardé à réagir, suscitant une vive émotion au sein de l’opinion publique africaine et dans la diaspora.

«Nous, peuples africains qui comptions sur vous pour nous défendre et pour nous protéger, nous sommes surpris et stupéfaits par votre silence devant la situation révoltante, humiliante et inacceptable que vivent nos ressortissants, nos frères, nos sœurs, nos fils et nos filles vendus comme esclaves en Libye», a-t-il lancé dans une vidéo diffusée sur le réseau social Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.