COP 23 : La Princesse Lalla Hasnaa co-préside à Bonn la session de haut niveau dédiée à la journée de l’Éducation

COP 23 : La Princesse Lalla Hasnaa co-préside à Bonn la session de haut niveau dédiée à la journée de l’Éducation

La Princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, a co-présidé, jeudi à Bonn, avec Mme Patricia Espinosa, Secrétaire Exécutive de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), la session de haut niveau de la COP 23 dédiée à la journée de l’Éducation sous le thème « Partenariats mondiaux pour lutter contre le changement climatique à travers l’éducation ».

La Princesse a également présidé la cérémonie de signature d’un mémorandum d’entente portant sur les axes de collaboration entre les deux institutions. Le document a été signé par Mme Patricia ESPINOSA, secrétaire exécutive de la CCNUCC et Lahoucine TIJANI, président délégué de la Fondation Mohammed VI.

Ce mémorandum d’entente prévoit une coopération entre les deux institutions pour la mise en œuvre de l’article 6 de la CCNUCC relatif à l’éducation, la formation, la sensibilisation du public, l’accès du public à l’information et la Coopération internationale.

Il s’agit aussi de promouvoir de mettre en œuvre des programmes d’éducation et de formations  (Atelier, conférence, téléconférence) axées sur les changements climatiques, de la diffusion d’informations sur les problèmes liés à ces phénomènes naturels, à travers des d’outils et ressources pédagogiques innovantes électroniques et/ ou classiques.

Dans une allocution prononcée à l’ouverture de la Session de haut niveau de la Journée Education de la COP 23, la princesse Lalla Hasnaa a notamment rappelé que depuis son accession au Trône, le Roi Mohammed VI a inscrit la protection de l’environnement au cœur du développement du Royaume.

Le Maroc a franchi une étape solennelle en 2011, lorsque le droit à un environnement sain et au développement durable a été consacré par la Constitution marocaine, a-t-elle ajouté, précisant que l’adoption de la Charte nationale de l’environnement et du développement durable est venue définir les objectifs fondamentaux de l’action de l’Etat marocain en la matière, dont notamment l’intégration de la culture de la protection de l’environnement dans les cursus de l’enseignement et de la formation.

Pour rappel, la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement est depuis 2009, membre observateur de la CCNUCC et participe chaque année aux COP à travers des prises de parole et d’organisation d’ateliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.