Le bilan de l’incendie de la tour à Londres devrait s’alourdir

Le bilan de l’incendie de la tour à Londres devrait s’alourdir

Le dernier bilan en date établit à 12 personnes ayant péri dans l’incendie qui a ravagé une tour de logements sociaux à Londres dans la nuit du 13 au 14 juin. Ce jeudi, les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver d’autres victimes, des dizaines de personnes manquent  toujours à l’appel.

Dans un communiqué publié mercredi soir sur Facebook, le maire de la capitale britannique, Sadiq Khan a déclaré craindre que le bilan ne s’alourdisse, précisant que les opérations de recherche devraient s’étendre sur plusieurs jours.

Le commandant à la Metropolitan Police Stuart Cundy a indiqué ne pas s’attendre à trouver d’autres survivants. En plus des morts, l’incendie a conduit à l’hospitalisation de 78 personnes, dont 18 se trouvent dans un état critique.

L’incendie de cette semaine est l’un des plus grands que Londres ait connu de son histoire récente. La tour incendiée comptait 120 logements sociaux sur 24 étages et est située près du quartier chic de Notting Hill, dans l’ouest de Londres. Les causes de l’incendie ne sont pas l’heure clairement établies et l’enquête se poursuit pour établir les éventuelles responsabilités. Mais les résidents de l’immeuble ont mis en cause une gestion jugée très déficiente.

Président de l’association des résidents de la tour jusqu’en octobre dernier, David Collins a souligné que 90% des résidents ont signé une pétition fin 2015 se plaignant de la mauvaise gestion de l’entreprise responsable de la maintenance de l’immeuble.

Il a également pointé la responsabilité de la municipalité du quartier de Kensington et Chelsea, affirmant qu’une enquête indépendante lui avait été, en vain, demandée par l’association.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *