Egypte : vers la rétrocession des îlots de Tiran et Sanafir à l’Arabie saoudite

Egypte : vers la rétrocession des îlots de Tiran et Sanafir à l’Arabie saoudite

Le gouvernement égyptien devrait bientôt rétrocéder deux îles dans la mer Rouge à l’Arabie Saoudite. Une commission parlementaire a donné mardi son feu vert afin que les élus se prononcent par un vote, sur cette question.

Le député Moustapha Barry a confié à la presse que la commission législative a approuvé cet accord par 35 voix pour et 8 voix contre, au terme de trois jours de débats tendus.

Il est à noter que des élus de l’opposition ont interrompu ces travaux en scandant des slogans dénonçant la rétrocession des petites îles de Tiran et Sanafir.

A titre de rappel, les autorités égyptiennes avaient annoncé en avril 2016 la rétrocession à l’Arabie saoudite de ces deux îlots, ce qui avait entraîné des protestations contre le pouvoir d’Abdel Fattah al-Sissi.

Cet accord doit encore être examiné par la commission parlementaire chargée des questions de la Défense. Ensuite se tiendra un vote en séance plénière au Parlement, a indiqué aux médias le député Ehab al-Khouli.

Selon les autorités égyptiennes, les deux îlots, situés non loin de la pointe sud de la péninsule du Sinaï, à l’entrée du Golfe d’Aqaba, faisaient partie de l’Arabie saoudite mais le gouvernement saoudien avait demandé en 1950 au Caire d’en assurer la protection.

Depuis, ce dossier est tombé dans un flou juridique. Les deux parties enchaînent les procès, qui se sont soldés maintes fois par des jugements contradictoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.