La police italienne démantèle un réseau de trafic de migrants depuis la Tunisie

La police italienne démantèle un réseau de trafic de migrants depuis la Tunisie

Les forces de l’ordre italiennes ont annoncé mardi, dans un communiqué, avoir arrêté 15 Tunisiens et Italiens et saisi plusieurs voitures et vedettes rapides dans le cadre d’une opération nommée «Poisson scorpion».

Des passeurs employaient ces vedettes pour effectuer en l’espace de 4 heures des déplacements entre le nord-est de la Tunisie et la région sicilienne de Trapani et transporter des cigarettes de contrebande et des migrants clandestins.

La police italienne a indiqué que des individus recherchés par le gouvernement tunisien pour des délits graves ou de possibles liens terroristes étaient censés faire le dernier voyage depuis la Tunisie. Le clan mafieux actif dans ce réseau avait effectué un minimum de cinq traversées. Une augmentation du nombre de ces voyages pendant l’été était même envisagée, pour les porter à deux traversées par semaine au minimum.

Les enquêteurs ont pu suivre à distance l’un des déplacements, au terme duquel ils ont intercepté en Sicile les 14 migrants débarqués et 100 kg de cigarettes. Celles-ci, dont le paquet vaut 3 euros (3,3 dollars) dans l’informel, pouvaient générer 17.000 euros de bénéfice. Une recette qui pouvait être portée à 40.000 euros par traversée, étant donné que chaque migrant s’acquitte de 2 à 3 000 euros  pour être admis à bord.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.