L’Allemagne envisage un déménagement de ses forces de la base turque d’Incirclik

L’Allemagne envisage un déménagement de ses forces de la base turque d’Incirclik

Le gouvernement turc a maintenu lundi son interdiction aux élus allemands de visiter les militaires déployés par l’Allemagne au niveau de la base d’Incirclik, située dans le sud de la Turquie.

«A l’heure actuelle, il est possible (aux Allemands) de visiter la base de l’Otan à Konya (centre), mais pas Incirclik», a indiqué le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, après une rencontre avec le chef de la diplomatie allemande, Sigmar Gabriel.

Compte tenu de la position d’Ankara, ce dernier a précisé que les autorités allemandes se mettraient à la recherche d’une nouvelle base «cette semaine ou la semaine prochaine». «Nous ne pouvons pas déployer des soldats là où les députés ne peuvent pas leur rendre visite», a souligné le vice-chancelier allemand.

Dans le même ordre d’idées, la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a affirmé à Berlin que l’armée allemande était « prête à un transfert » de ses forces de la base d’Incirclik, annonçant dans la foulée la conclusion d’un accord avec la Jordanie afin qu’elles soient accueillies sur la base d’Azraq.

Pour information, le déménagement concernera environ 280 soldats et 10.000 tonnes de matériel réparties dans quelque 200 conteneurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.