Sévères critiques de la Cour des comptes sur la gestion de Radio France

Sévères critiques de la Cour des comptes sur la gestion de Radio France

RFLa Cour des comptes a publié mercredi un rapport très attendu sur Radio France et qui devrait se montrer très critique sur la gestion de l’entreprise publique en pleine crise actuellement avec un déficit de son budget et une grève qui entre aujourd’hui dans son quatorzième jour. Ce rapport couvre la période 2006-2013.

La Cour a publié un communiqué préalable à la diffusion de son rapport dans lequel il est constate « la rigidité des coûts de fonctionnement  de l’entreprise ». Les effectifs de l’entreprise ont crû de 14.3% entre 2000 et 2011 et la masse salariale de 18.8% entre 2006 et 2013 avec un recours à l’intermittence représentant près de 12% de la masse salariale en 2013. La Cour des comptes a déjà fait savoir qu’elle estimait que Radio France devrait réaliser un effort très significatif d’économies structurelles.

La gestion des antennes est également critiquée. Avec une hausse de 27.5% de leurs budgets, leur développement est jugé désordonné et dispendieux. De nombreux manquements sont également relevés au niveau de la gouvernance, tels que le rôle insuffisant du conseil d’administration, les procédures qui tendent à reconduire les dépenses antérieures et une politique des achats chaotique, autant d’erreurs inacceptables pour une entreprise de cette taille.

Les recommandations de la Cour des comptes sont radicales. Elle préconise le décloisonnement des antennes, la création d’une rédaction unique, la réorganisation des modes de production, la fusion des deux orchestres symphoniques de Radio France, une direction commune à France Musique et à la direction de la musique et la révision du cahier des charges de Radio France en faisant notamment évoluer les relations que Radio France entretient avec les autres entreprises de l’audiovisuel public.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.