Censure sur Internet au Royaume-Uni

Censure sur Internet au Royaume-Uni

Le célèbre collectif de hacktivistes allemands Chaos Computer Club a dénoncé lundi l’inaccessibilité de son site Internet pour une partie des internautes britanniques. Cette affaire illustre le filtrage par défaut mis en place par la plupart des FAI (Fournisseurs d’Accès Internet) britanniques.

censure-internetCes FAI, dont le géant Vodafone, ont bloqué par défaut pour les nouveaux clients l’accès à certains sites considérés comme pornographiques, mais également violents ou dangereux, Ce filtrage peut être désactivé par les utilisateurs mais l’expérience révèle que la majorité d’entre eux ne le font pas. Ajouté au fait que les sites bloqués par les FAI ne sont pas publiquement recensés, de nombreuses personnes et organisations crient à la censure et une manœuvre politique.

En effet, cette politique de filtrage par défaut a été adoptée par les FAI en 2013 sous la pression du gouvernement conservateur de David Cameron qui faisait écho à une campagne de lobbying d’associations familiales, soutenue par le tabloïd « The Daily Mail ».Elles souhaitaient mieux protéger leurs enfants d’images pornographiques. Les partisans de la défense des libertés en ligne dénoncent un usage abusif de ce système de filtrage.

Les principaux FAI du pays et les fournisseurs de services mobiles ont adopté ce système. Ils ont par ailleurs annoncé leur intention de contacter leurs plus anciens clients pour leur proposer de mettre en place ce filtrage qui n’est pas encore largement appliqué. Mais des dérives sont bien visibles. Depuis 2013, des sites consacrés à l’éducation sexuelle, des sites d’information sur des questions de drogues et de santé, des pages de partis politiques et d’ONG se sont ainsi vus bloqués. En juillet dernier, le groupe de défense des libertés en ligne Blocked a publié une étude affirmant qu’un site sur cinq était au moins partiellement filtré par un FAI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.