La Belgique invitée pour lutter contre Ebola.

La Belgique invitée pour lutter contre Ebola.

Alors que la Communauté internationale se mobilise pour lutter contre Ebola en Afrique, l’absence de la Belgique suscite questionnements et incompréhensions.

belgique-ebola

En effet, ayant constaté l’absence belge dans la mobilisation des acteurs internationaux contre Ebola, des médecins ont pressé la Belgique des équipes en Afrique pour non seulement prêter main forte aux équipes déjà sur place, mais également apporter son expertise en matière de santé publique afin de contribuer à l’éradication de l’épidémie.

La fièvre Ebola, hautement contagieuse et le plus souvent mortelle, est à l’origine d’une nouvelle épidémie sans précédent en Afrique, notamment à l’Ouest et au Centre de ce Continent.
Guinée, Liberia, Sierra Leone, la fièvre hémorragique virale Ebola est désormais transfrontalière en Afrique de l’Ouest. Elle a plus récemment regagné les frontières de la République Démocratique du Congo (RDC), plus au Centre du berceau de l’humanité.

Son origine exacte demeure encore inconnue, mais le virus a été introduit dans la population humaine via des animaux sauvages, vivants ou morts. En Afrique, l’infection a été constatée après la manipulation de chimpanzés, de gorilles, de chauves-souris frugivores, de singes retrouvés malades ou morts dans la forêt tropicale.
Pour l’heure, il n’existe pas de vaccin, ni pour l’homme ni pour les animaux. Plusieurs vaccins en sont au stade des essais, mais aucun n’est disponible pour un usage clinique, selon les précisions apportées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Même s’il n’y a pas encore de traitement spécifique, il est possible de réduire sa mortalité en s’attaquant à ses symptômes, d’où il faut davantage de personnel médical sur le terrain.
Face à ce fléau, l’Afrique a besoin de tous ses partenaires, notamment la Belgique pour vaincre Ebola.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *