Allemagne :Important excédent des finances publiques

Allemagne :Important excédent des finances publiques

Selon une estimation de l’Office fédéral des statistiques, l’Allemagne a enregistré un excédent public d’1,1 % de son produit intérieur brut (PIB) au premier semestre 2014. Bien que provisoire, ce résultat est surprenant au vu des variations de croissance de la première économie de l’Union Européenne (UE).

allemagne-finance
Par voie de communiqué, Destatis a estimé que « le brutal coup de frein à la croissance observé au deuxième trimestre, avec un repli de 0,2 % du PIB après 0,7 % au premier trimestre, est à mettre sur le compte des investissements et du commerce extérieur ». Dans le même ordre d’idées, cette contre-performance de l’Allemagne sur la même période est liée plus précisément à un recul dans les investissements en matière d’équipements à l’instar des machines et des véhicules (- 0,4 %) et, également, dans le domaine de la construction (- 4,2 %).

Et ce, après l’hiver qui a eu un impact positif sur les trois premiers mois de l’année. L’Office fédéral des statistiques a tenu à souligner que « le commerce extérieur – c’est-à-dire la différence entre les exportations et les importations – n’a pas réussi non plus à soutenir le PIB ».

Autrement dit, les importations ont été plus importantes que les exportations, dont la contribution au PIB a été de -0,2 %. Par contre, la consommation des ménages et celle du secteur public ont, de leurs côtés, boosté le PIB, avec une progression, pour chacun de ces domaines, de 0,1 %.
Destatis a noté avec sa satisfaction qu’ « avec un excédent de 4 milliards d’euros (5,33 milliards de dollars), l’Etat fédéral réussit pour la première fois depuis 1991 à atteindre un résultat positif dans la première moitié de l’année ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *