L’Italie, pays très endetté

L’Italie, pays très endetté

Avec une dette publique correspondant à 135,6 % de son PIB au premier trimestre, l’Italie arrive au deuxième rang des pays européens les plus endettés. Seule la Grèce figure devant cet Etat.

italie-revues-a-la-baisse
Dans l’édition d’hier du bulletin d’Eurostat, il a été indiqué que la dette publique italienne a encore progressé de 5,4 % en rythme annuel. Ainsi, elle équivaut à présent à 135,6 % de son PIB au premier trimestre. A la même période l’année dernière, la proportion de la dette publique par rapport au PIB était de 130,2 %. La Grèce est donc le seul pays dépassant l’Italie en la matière, avec une dette publique correspondant à 174,1 % de son PIB. Et, juste derrière la troisième économie de la zone euro, viennent, sur l’échelle des pays les plus endettés, le Portugal (132,9 % du PIB) et Chypre (112,2 % du PIB). Avec ce haut niveau d’endettement, l’Italie pourrait dépasser le seuil fixé par son Trésor, à savoir 134,9 % du PIB au terme de 2014.

Toutefois, le Trésor italien garde quand même bon espoir : « il n’est pas dit que ce niveau de dette reste aussi élevé à la fin de l’année : il y a un impact saisonnier lié à l’augmentation des besoins de financement du secteur public au premier semestre », se dit-il au siège de cette institution. Les récentes prévisions du Trésor vont dans le même sens : le niveau de la dette publique de l’Italie devrait se stabiliser à 134,9 % du PIB d’ici la fin de cette année et même baisser sur les deux ans à venir, soient 133,3 % et 129,8 % du PIB respectivement en 2015 et 2016. A vrai dire, ces prévisions ne convainquent pas bon nombre d’observateurs, leurs doutes se basant sur la lenteur de la reprise économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.