L'Algérie ferme sa frontière avec le Mali

L’Algérie a décidé de fermer sa frontière sud avec le Mali pour des raisons sécuritaire mais surtout pour prévenir toute ruée massive de réfugiés maliens.
« Nous avons informé la partie malienne des dispositions prises pour la fermeture de la frontière, déjà sécurisée depuis les derniers évènements survenus au Mali », a annoncé lundi soir, le porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères, Amar Belani.
Cette annonce a été faite à Alger, à l’issue de la visite de 48 heures en Algérie, du Premier ministre malien, Diango Cissoko. Les autorités algériennes ont également annoncé qu’elles autorisaient les avions militaires français qui donnent la chasse aux combattants d’AQMI au nord du Mali, de survoler leur espace aérien.
L’Algérie, rappelle-t-on, partage au sud une longue frontière avec le Mali, dont les forces armées avec l’appui de l’armée française, mènent une offensive contre les groupes armées islamistes qui occupent le nord du Mali.
La visite de Cissoko à Alger, a permis selon une source locale, un « échange approfondi d’informations et d’évaluations sur la situation qui prévaut au Mali et dans la région ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.