Maroc : début du programme de régionalisation

Le Maroc vient de franchir un pas de plus dans son ambitieux plan de régionalisation, en esquissant un modèle de développement décentralisé pour la région du Sahara occidental, qui sera suivi par d’autres régions du royaume.

Le modèle a été élaboré par le Conseil économique, social et environnemental (CESE), à l’issue d’un minutieux diagnostic de la situation socioéconomique et culturelle de la région. L’examen des études et monographies réalisées sur les régions Sud du Maroc a été suivi de larges débats et concertations avec les responsables politiques, les représentants de la société civile, les syndicats, les experts en matière de décentralisation, etc. Ces étapes ont permis d’aboutir à une note de cadrage qui définit les principaux objectifs à atteindre pour une régionalisation progressive et réussie, a expliqué Driss Guerraoui, le secrétaire général du CESE. Le premier de ces objectifs consiste à mener une réforme en profondeur en apportant des changements majeurs au modèle actuel de développement. La réforme s’articulera également autour de la participation et de la concertation et en partant des attentes des populations, sans perdre de vue les spécificités de la région. Enfin, la réforme sera menée graduellement dans le cadre d’une vision qui part de ce qui est nécessaire et urgent à court terme, ce qui est possible à moyen terme et ce qui souhaitable à long terme.

Le SG du CESE s’est déclaré très optimiste sur la réussite du projet de régionalisation dans les régions Sud du Maroc. Un optimisme d’autant plus justifié que le projet sera porté par une intervention combinée privé-public, « la promotion d’une économie sociale et solidaire forte et par une gouvernance transparente, responsable et participative ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.