Le Caire coupe les robinets de gaz vers Israël

L’Egypte coupe les robinets du gaz à Israël. Le holding égyptien Egaz a annoncé ce dimanche, avoir annulé pour des « raisons commerciales » son accord avec Israël portant sur la livraison de gaz à l’Etat hébreu. Conclu sous l’ancien régime Moubarak, l’accord prévoyait la vente du gaz égyptien à Israël à un prix avantageux inférieur de plus de la moitié aux prix du marché international.

« Le holding Egas et l’Autorité générale égyptienne du pétrole ont annulé jeudi leur contrat avec la compagnie égyptienne East mediterranean qui exportait le gaz vers Israël pour n’avoir pas honoré ses engagements », a précisé Mohamed Chouaïb, président d’Egas. L’Egypte fournit 43 pour cent du gaz naturel consommé en Israël, soit l’équivalent de 40 pc de l’électricité produite à partir de cette source d’énergie. Le pays fournit aussi 80 pc des besoins de la Jordanie en gaz naturel pour alimenter ses centrales électriques. Au lendemain de la révolution du 25 janvier, les autorités égyptiennes avaient annoncé la révision et le réexamen des traités gaziers conclus avec l’ensemble des pays voisins, y compris Israël. D’après les autorités égyptiennes, cette révision a pour objectif de vendre le gaz à des prix justes qui réalisent les plus hauts revenus pour l’Egypte. La révision des contrats de l’Egypte avec les pays voisins pourrait devrait rapporter aux caisses de l’Etat entre 3 et 4 milliards de dollars.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.