En ces temps de vaches maigres, les Espagnols se rabattent sur le Maroc pour investir

Les investisseurs espagnols qui continuent à pâtir des effets secondaires de la crise économique et financière internationale qui a frappé de plein fouet les géants de l’économie mondiale, cherchent d’autres niches pour fructifier leur argent. Ces derniers temps, ils se rabattus de manière particulière sur le marché marocain qui est en pleine phase d’émergence et offre avec ses mégaprojets en cours, plus d’une opportunité aux investisseurs étrangers.

En une semaine on a ainsi assisté au débarquement des patrons de plusieurs sociétés espagnoles qui s’apprêtent à se frayer une petite place dans ce pays de la rive sud de la Méditerranée. Parmi ces nouveaux postulants, MERKAMUEBLE, un spécialiste espagnol des meubles qui compte ouvrir à court terme, deux antennes au Maroc. Dès 2012, l’enseigne espagnole ouvrira d’abord un magasin de 3000 m2 à Tanger, pour en ouvrir ultérieurement un autre dans la ville voisine de Tétouan, avec en projection une extension à d’autres grandes villes marocaines du sud, Marrakech et du centre, Rabat et Casablanca. La décision d’internationalisation de Merkamueble, intervient après une première tentative infructueuse il y a quelques années en France. Le Mekamueble tente ainsi de rechercher de nouveaux débouchés en raison du ralentissement du marché domestique ibérique, dont la filière du mobilier et de l’équipement ménager a été sérieusement touchée. Actuellement Merkamueble dispose de plus de 72 magasins franchisés et emploie 1800 personnes. Tanger accueillera cette année dans sa zone franche, deux autres sociétés espagnoles spécialisées dans les pièces et composants automobiles. L’équipementier « CIE Automovile » et le groupe « Hispamoldes », viennent de signer, dans le cadre d’une joint-venture, un accord avec la partie marocaine pour la création d’une entreprise commune dans la ville du Détroit. « CIE Automovile », spécialisée dans le développement, la fabrication et la vente de composants automobiles et la fabrication de biocombustibles, ouvrira sa première unité au courant de 2011 pour un investissement de à 1,1 millions d’euros. « Hispamoldes », qui est une référence internationale dans la conception, le développement, l’innovation et la fabrication de moules d’injections et de pièces plastiques, principalement, pour le secteur de l’automobile, installera avant la fin de 2011 dans la zone franche tangéroise, sa première enseigne pour la fabrication et l’entretien de moules d’injection. Dans le domaine agricole, le groupe espagnol « Naturalim SA vient de conclure un accord avec plusieurs intervenants marocains. L’accord porte sur la promotion de la culture des légumineuses et notamment les pois chiche, sur des terres fertiles des régions de Fès-Boulemane, Meknès-Tafilalet, Gharb-Chrada-Beni Hssen et Rabat-Salé-Zemmour-Zaër. La superficie retenue avoisinera dans un premier temps, 5000 hectares, pour ensuite atteindre 10.000 hectares. Le groupe espagnol s’engage, en vertu de cet accord, à l’agrégation des parcelles sélectionnées à travers un contrat avec les agriculteurs, qui prévoit un encadrement technique et un financement pour l’intensification de la culture des légumineuses et le développement de nouvelles variétés destinées à l’exportation. Les prix d’achat des récoltes seront fixés au début de chaque campagne agricole, pour la protection de l’agriculteur agrégé et la garantie de son revenu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.