Kadhafi plaide pour une armée africaine d'un million de soldats

L’inamovible chef de l’Etat libyen ne rate aucune occasion pour étaler au grand public ses projets presque titaniques. Alors qu’il était invité au troisième Festival mondial des arts nègres (FESNAM) à Dakar, le colonel Kadhafi a appelé mardi, à la création d’une armée africaine d’un million d’hommes pour assurer la protection du continent noir contre des agresseurs extérieurs tels que l’Otan ou la Chine. Il pense que les armées nationales seules ne peuvent plus assurer la défense leurs pays.

Kadhafi a également renouvelé sa proposition de mettre en place un gouvernement unifié pour toute l’Afrique. Une idée que partage son homologue sénégalais, Abdoulaye Wade qui a plaidé lui aussi en faveur de « l’instauration des Etats-Unis d’Afrique ». Wade, 84 ans, a tenu aussi à féliciter Kadhafi pour son projet, le présentant comme « son compagnon de lutte pour l’édification des Etats-Unis d’Afrique ». Seule une force commune, a affirmé le dirigeant libyen, peut surveiller « les frontières et les mers, protéger l’indépendance de l’Afrique et faire face à l’Otan, à la Chine, à la France, à la Grande-Bretagne et à d’autres pays » velléité expansionniste. « Nous sommes en train de vivre un nouvel assujettissement », a mis en garde le dirigeant libyen, présentant l’Afrique comme « une proie que tous les loups de par le monde veulent dévorer » en pillant ses ressources minières et halieutiques. Kadhafi s’en est aussi pris à ceux qui s’opposent à sa proposition d’un gouvernement unifié pour toute l’Afrique, un projet qu’il traîne depuis longtemps sans parvenir à convaincre ses pairs africains pour l’adopter.
« A bas l’impérialisme! L’Afrique doit s’unir, pour qu’on ne redevienne pas des serfs ou des esclaves. Il faut mettre en place un gouvernement d’union pour le continent africain, que l’Afrique ait une seule armée « , a insisté le colonel Kadhafi. Les idées d’unifier l’Afrique et ses armées ont suscité un intérêt poli chez les dirigeants de certains pays amis particulièrement ceux qui profitent des largesses du colonel Kadhafi. Mais, nombreux sont ceux qui affichent un certain scepticisme, comme l’Afrique du Sud ou l’Ethiopie qui jugent le projet utopique et attentatoire aux souverainetés nationales. Les Etats Unis d’Afrique est un beau rêve longtemps caressé par Mouammar Kadhafi, mais il risque de ne jamais voir le jour avec les guerres et les litiges politiques et territoriaux qui divisent le continent noir.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.