Une femme à la tête du plus grand syndicat italien, une première dans le pays

En Italie, les centrales syndicales ne sont plus la chasse gardée des hommes. Pour la première fois en Italie, une femme a réussi à prendre le commandement du plus grand syndicat d’Italie qui a été fondé il y a plus de 100 ans. Susanna Camusso a été élue mercredi avec 79 pc des voix, secrétaire générale de la Confédération générale italienne des travailleurs (CGIL).

Elle a détrôné Guglielmo Epifani qui gouverné huit ans durant, ce syndicat de gauche qui revendique quelque 5 millions d’adhérents. Camusso qui occupait déjà depuis le mois de juin dernier, le poste de secrétaire générale adjointe de la CIGIL, a déclaré d’emblée, que son mandat serait difficile compte tenu de l’étape difficile que traverse le secteur social et économique du pays qui est durement mis à l’épreuve par la crise économique et financière internationale à l’instar d’autres pays membres de l’Union européenne comme la Grèce ou l’Espagne. Ce qui complique davantage la tâche à Susanna Camusso, ce sont les dissensions et divergences internes que vit actuellement son syndicat. Une rude bataille rangée oppose ces derniers mois, les adeptes de la ligne réformiste qu’incarne la nouvelle patronne de la Confédération et les militants de la branche métallurgie, Fiom-CGIL, plus radicale. Le paysage syndical italien compte également deux autres grandes centrales italiennes, Cisl et Uil, qui passent pour être plus modérées dans leurs perceptions des problèmes sociaux. La Confindustria, le patronat italien, dirigé également par une femme, Emma Marcegaglia, surnommée la « Dame d’acier et le groupe automobile Fiat en particulier, font pression les syndicats ouvriers pour l’adoption d’une réforme des relations sociales Mais, en raison de dissensions opposant réformistes et radicales, la CIGL a refusé de se joindre à un accord conclu en 2009 par les deux autres centrales, et qui porte sur la réforme des contrats de travail, donnant davantage de place à la négociation au niveau de l’entreprise. Dans tous les cas, Susanna Camusso a du pain sur la planche.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.