Des projets d’énergie solaire financés par la Banque Mondiale

La Banque mondiale a décidé d’allouer à cinq pays de la région MENA (Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte et Jordanie), une enveloppe de 5,5 milliards de dollars afin de financer des projets d’énergie solaire qui devraient être opérationnels à l’horizon 2015.

Selon la Banque Mondiale, les projets à financer doivent générer une capacité de production de 9.000 mégawatts, l’équivalent de la capacité totale qu’absorbe l’Etat d’Abu Dhabi aux Emirats arabes unis (EAU). Le Maroc, affirme la Banque, est le pays le plus ambitieux dans cette région, puisqu’il envisage de porter à 42% la part de l’énergie solaire dans la production d’électricité à l’horizon 2020. C’est une initiative stratégique et importante pour les pays de la région MENA, a affirmé le vice-président de la Banque mondiale pour la région, Shamshad Akhtar qui a souhaité une mise à profit rapide et plus large de cette technologie dans une région qui dispose d’un important potentiel. Du côté tunisien la Tunisie, il est prévu l’installation d’un parc éolien d’une capacité de 180 MW à la fin de l’année 2011. La Tunisie compte exporter dès 2018, de l’électricité produite à partir de l’énergie renouvelable vers l’Italie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.