Libye : BP reporte des forages en eaux profondes

Libye : BP reporte des forages en eaux profondes Le géant pétrolier britannique BP a finalement décidé de faire marche arrière en reportant de quelques semaines, voire de quelques mois, le début de ses forages en eaux profondes en Méditerranée, plus précisément dans le golfe libyen de Syrte.
Ce report a été décidé sous la pression conjuguée des organisations de défense de l’environnement et de nombreuses personnalités politiques de pays méditerranéens. Les uns et les autres s’étaient indignés de la promptitude de BP à annoncer, fin juillet, une campagne de forages en méditerranée.

Ceci, au moment même où le groupe pétrolier n’avait pas encore réussi à colmater la fuite de pétrole dans le golfe du Mexique. Une fuite qui a provoqué l’une des pires marées noires de l’histoire.
Les écologistes et autres ONG des Verts à travers le monde ont avancé un argument de poids : les techniques actuelles de colmatage des puits à une grande profondeur ne sont pas totalement fiables. Le cas du puits qui a explosé le 20 avril dernier au large de la Louisiane, en est la preuve dramatique. Mais si, en plus, une telle tragédie environnementale devait se produire dans une mer fermée comme la méditerranée, les conséquences pour l’écosystème méditerranéen seraient irréversibles.
BP a également été très critiqué outre-Atlantique, pas seulement à cause de ses déboires dans le golfe du Mexique, mais aussi pour ses projets avec la Libye. Les Etats-Unis ont ouvertement accusé BP d’avoir exercé des pressions sur les autorités britanniques afin d’obtenir la libération du libyen El-Megrahi, en échange du contrat d’exploration d’hydrocarbures au large des côtes libyennes.
Faisant valoir un accord conclu avec la Libye en 2007, le groupe pétrolier britannique avait annoncé en juillet son intention de lancer le forage de cinq puits dans le golfe de Syrte « dans quelques semaines ». Les forages devaient s’effectuer à 1700 mètres, soit à une profondeur supérieure à celle de Deepwater Horizon, le puits qui a explosé au large de la Louisiane.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.