L’ambassadeur algérien de retour à son poste à Paris

L’ambassadeur algérien de retour à son poste à Paris

L’ambassadeur algérien à Paris, qui avait été rappelé en octobre dernier « pour consultations » à la suite de propos du chef d’Etat tricolore, Emmanuel Macron, estimés inappropriés par l’Algérie, reprend ses fonctions ce jeudi, avait annoncé hier, la présidence algérienne.

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune «a reçu mercredi l’ambassadeur d’Algérie en France, Mohamed Antar-Daud, qui reprendra ses fonctions à Paris à partir de ce jeudi 6 janvier 2022 », a précisé la présidence algérienne par le biais d’un communiqué.

C’est le 2 octobre dernier que le gouvernement algérien avait rappelé son ambassadeur en France suite à des déclarations rapportées par le quotidien Le Monde du dirigeant français, Emmanuel Macron, qui soutenait que l’Algérie, après son indépendance en 1962, s’était édifiée sur une «rente mémorielle» entretenue par «le système politico-militaire» au pouvoir à Alger.

En guise de protestation, les autorités algériennes avaient également interdit leur espace aérien aux avions militaires français se rendant au Sahel, où sont déployées les forces de l’intervention anti-djihadiste Barkhane.

Depuis, le chef d’Etat français a exprimé ses « regrets » suite à la polémique occasionnée par ses propos et  affirmé son profond attachement «au développement» de la relation bilatérale avec cet Etat d’Afrique du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.