Pour fuir le confinement, des touristes néerlandais se rendent en Belgique

Pour fuir le confinement, des touristes néerlandais se rendent en Belgique

Des touristes néerlandais ont été nombreux à se rendre en Belgique cette semaine afin d’échapper aux mesures sanitaires rigoureuses mises en place dans leur pays d’origine, où le gouvernement a décidé en cette fin d’année, de fermer les restaurants, cafés et commerces non essentiels alors qu’ils demeurent ouverts sur le sol belge.

Dans la ville belge d’Anvers (nord-ouest), des commerçants témoignent avoir vu arriver des ressortissants des Pays-Bas en grand nombre le 19 décembre dernier, juste après le début du «confinement» décrété par les autorités des Pays-Bas dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19 et particulièrement de la nouvelle souche Omicron.

Ces arrivées sont appréciées par les commerçants belges afin de compenser, en cette période de fêtes, le manque de visiteurs provenant d’autres pays, freinés par l’actuelle pandémie. 

«Ces derniers jours, la plupart de mes clients étaient néerlandais. C’est très bien pour nos affaires. Il y a beaucoup de monde, ça nous fait de la clientèle», se réjouit une vendeuse de crèmes glacées en Belgique.

Aux Pays-Bas, tous les commerces non essentiels, bistrots, restaurants, musées et salles de théâtre et de cinéma n’ouvriront leurs pore que le 14 janvier prochain au plus tôt. 

A l’opposé, en Belgique voisine, les cafés et restaurants sont juste tenus de se conformer à un couvre-feu débutant à 23 heures. Quant aux salles de spectacle et de cinéma, elles vont finalement rester ouvertes dans ce pays après que l’exécutif belge soit revenu mercredi dernier, sur une précédente décision restrictive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *