Merkel suggère aux autorités françaises le vote par correspondance pour contrer l’abstention

Merkel suggère aux autorités françaises le vote par correspondance pour contrer l’abstention

Le deuxième tour des régionales et départementales organisé dimanche dernier en France, a été marqué par un taux d’abstention de 66%, ce qui a amené lundi, la chancelière allemande, Angela Merkel, à conseiller aux autorités tricolores, le vote par correspondance pour éviter une telle situation.

Mme Merkel a profité de son audition en compagnie du Premier ministre français, Jean Castex, devant l’Assemblée parlementaire franco-allemande pour proposer cette solution. 

Répondant à une question de l’élue socialiste de Saöne-et-Loire, Cécile Untermaier, relative à la participation allemande à une élection régionale de Saxe-Anhalt, la chancelière a évoqué le vote par correspondance. En effet, le taux de participation à ce scrutin ayant eu lieu le 6 juin dernier s’est élevé à près de 60 %, donc beaucoup plus qu’en France. 

La forte abstention constatée dans l’Hexagone ayant été justifiée entre autres, par le comportement des classes populaires et des jeunes, Mme Untermaier a souligné, à titre comparatif, que la Saxe-Anhalt est un Land « réputé plus pauvre et moins développé que le reste» des lands d’Allemagne.

Outre-Rhin, «il y a le vote par correspondance et au cours de cette pandémie, c’est quelque chose qui était très important», a réagi Mme Merkel, ajoutant que «c’est l’aspect qui a permis de maintenir le taux de participation à un niveau élevé».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *