La France affiche une baisse de 41% de ses exportations d’armements en 2020

La France affiche une baisse de 41% de ses exportations d’armements en 2020

Un rapport annuel remis ce mardi au Parlement français, révèle une forte baisse des exportations d’armement français de près de 41% durant l’année 2020, un recul attribué à la crise mondiale liée à la pandémie de coronavirus et à l’absence de la conclusion de grands contrats emblématiques. 

Selon ce rapport, qui devrait être publié officiellement ce mercredi 2 juin, le montant des prises de commande en 2020 s’est élevé à 4,9 milliards d’euros, contre 8,3 milliards l’année précédente. 

Pour la deuxième année consécutive, la zone Europe représente «la principale destination des exportations françaises» avec 25% (15% pour les pays de l’Union européenne et 10% pour les autres pays européens), le Royaume-Uni et la Grèce figurant parmi les six premiers clients de l’industrie de l’armement française. 

Viennent ensuite la zone Proche et Moyen-Orient qui représente 24% des commandes, contre 22% pour la zone Asie-Océanie, et l’Afrique qui comptabilise quant à elle, 16% du total des commandes d’armements français. 

Le montant des exportations françaises a quant à lui chuté, de plus de moitié en 2020, s’établissant à 4,3 milliards d’euros, contre 9,9 milliards d’armements livrés en 2019. 

Le ministère français des Armées souligne dans ce rapport que ce résultat, en retrait par rapport aux précédentes années, s’explique en partie par les contraintes liées à la crise sanitaires mondiale, qui ont repoussé à 2021 plusieurs prospects d’armement en raison de la suspension des discussions commerciales et des décisions d’investissement associées», ainsi que par « l’absence de grands contrats supérieurs à 500 millions d’euros pour l’année 2020».  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *