Le Royaume-Uni fait un pas de plus dans le déconfinement, malgré la propagation du variant indien du coronavirus

Le Royaume-Uni  fait un pas de plus dans le déconfinement, malgré la propagation du variant indien du coronavirus

Les pubs et restaurants au Royaume-Uni avaient rouvert en avril alors que  les hôtels, les lieux culturels et les stades avec une capacité d’accueil allant jusqu’à 10.000 spectateurs rouvrent au public ce lundi. 

Le gouvernement britannique a maintenu cet assouplissement des restrictions malgré la propagation du variant indien du coronavirus dans le nord-ouest de l’Angleterre. 

Les retrouvailles à la maison, interdites depuis de longs mois, sont de nouveau autorisées, mais limitées à six personnes ou deux foyers maximum, de même que les vacances à l’étranger, même si seules quelques destinations sont exemptées d’une quarantaine au retour. 

Malgré cet assouplissement, le Premier ministre, Boris Johnson a demandé aux Britanniques d’être «prudents», annonçant que la propagation du variant indien a été placée «sous étroite surveillance» et que des «mesures rapides» ont été prises pour le contrer. 

Le nombre de cas attribués au variant B1.617.2, très contagieux, au Royaume-Uni a plus que doublé en une semaine, passant à plus de 1.300 la semaine dernière. Si le gouvernement a estimé qu’il n’y avait à ce stade aucune raison de repousser l’assouplissement prévu ce lundi, la levée des restrictions au 21 juin, pourrait être remise en question. 

Le Royaume-Uni est le pays le plus meurtri d’Europe par la pandémie du coronavirus avec près de 128.000 morts, mais le pays a vu sa situation sanitaire nettement s’améliorer après un strict confinement durant l’hiver et une campagne de vaccination menée tambour battant. 

Depuis le début de la campagne de vaccination début décembre, plus de 36 millions de personnes ont déjà reçu une première dose, et quelque 20 millions ont été totalement vaccinées, soit près de 40% de la population adulte. 

Le ministre britannique de la Santé Matt Hancock a déclaré qu’il y a « un fort degré de certitude » que les vaccins sont efficaces contre le variant indien. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.