La Russie veut faire du cinéma dans l’espace

La Russie veut faire du cinéma dans l’espace

La Russie a annoncé hier jeudi, qu’elle comptait envoyer en octobre prochain, une équipe à bord de la Station spatiale internationale (ISS) pour tourner un film de fiction. Ce projet vient concurrencer un autre similaire porté par les Américains. 

Selon Roscosmos, la mission durerait 12 jours et l’entraînement de l’équipage débuterait en juin. La vedette russe Ioulia Peressild âgée de 36 ans et principalement connue en Russie pour ses longs-métrages historiques, et le réalisateur Klim Chipenko, 37 ans, rejoindront l’ISS en octobre. 

Le nom provisoire du film est « Le Défi » et il est coproduit par la première chaîne de télévision russe, Pervyi Kanal. De son côté, la Nasa envisage une collaboration avec Tom Cruise pour le tournage d’une scène du futur film de la star. 

En dehors du tourisme spatial et du cinéma, la Russie a signé avec la Chine un protocole d’accord pour construire une station spatiale « à la surface ou en orbite » de la Lune. La Russie avait renoncé à un projet lunaire des Etats-Unis jugé trop américano-centré. 

L’annonce de la reprise des expéditions touristiques vers l’ISS et l’affichage des nouvelles ambitions spatiales russes interviennent après que Moscou a perdu en 2020 le monopole des vols habités vers la station spatiale. 

L’agence spatiale Roscosmos qui est à la peine, tente de se relancer après des scandales de corruption et la concurrence de la société SpaceX d’Elon Musk. 

Depuis mai 2020, les fusées SpaceX peuvent envoyer des spationautes vers la station spatiale, décrochant les juteux contrats de la Nasa, mais aussi des Européens, une situation qui représente des dizaines de millions de dollars de manque à gagner par siège pour la Russie. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.