Coronavirus : Berlin suspend l’immunisation par AstraZeneca pour les moins de 60 ans

Coronavirus : Berlin suspend l’immunisation par AstraZeneca pour les moins de 60 ans

La campagne de vaccination contre le coronavirus des professions à risque connaît un coup d’arrêt en Allemagne suite à la suspension de la vaccination des personnes âgées de moins de 60 ans, par le vaccin AstraZeneca, Berlin ayant décidé d’utiliser en échange, le vaccin russe Spoutnik V.

C’est la chancelière allemande, Angela Merkel, a annoncé la suspension de l’immunisation anti-coronavirus des moins de 60 ans au moyen du vaccin britannico-suédois AstraZeneca, une décision qu’elle a prise mardi soir de concert avec les Etats régionaux allemands.

En même temps, une éventualité de coopération en matière de vaccin a été évoquée au cours de la téléconférence, le même mardi, entre la dirigeante allemande et les présidents russe, Vladimir Poutine, et français, Emmanuel Macron. 

A en croire Moscou, «les possibles livraisons et la production commune» du Spoutnik V dans les Etats membres de l’Union Européenne (UE) ont été suggérées lors de ces entretiens.

Selon Mme Merkel, les plans de vaccinations de son pays devront être changés et les cas de thromboses parmi les personnes immunisées par le vaccin AstraZeneca, examinés «individuellement».

Désormais, ce sont les sexagénaires ou plus qui devront être immunisés en priorité par des doses AstraZeneca de sorte à «protéger les personnes âgées devant la troisième vague», a déclaré le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.