Syrie : au moins un soldat tué dans une frappe israélienne

Syrie : au moins un soldat tué dans une frappe israélienne

Citant une source militaire, l’agence de presse étatique syrienne Sana a rapporté qu’un soldat syrien a été tué et trois autres blessés par une frappe israélienne qui a visé ce mercredi une position militaire près de Damas. 

Selon cette source militaire syrienne, « l’ennemi israélien a lancé ce mercredi à 1h30 locale (22h30 GMT) une attaque aérienne, avec des salves de missiles provenant du nord de la Galilée et visant une unité de nos forces de défense aérienne dans la région de Nabi Habeel » près de Damas. Elle a ajouté que la défense aérienne a neutralisé certains des missiles qui, en plus du mort et des blessés, ont causé des pertes matérielles. 

Selon l’OSDH (Observatoire syrien des droits de l’Homme) basé en Grande-Bretagne et qui repose sur un important réseau d’informateurs dans le pays en guerre, la frappe israélienne a ciblé des positions du Hezbollah libanais et de la défense aérienne syrienne, près de la ville syrienne de Zabadani, dans le sud-ouest du pays, à proximité de la frontière libanaise. 

L’armée israélienne s’est refusée à confirmer ou infirmer l’information de l’agence de presse syrienne. Mais l’Etat hébreu, qui confirme rarement les détails de ses opérations en Syrie, y a mené des centaines de frappes depuis le début de la guerre civile en 2011, ciblant les troupes gouvernementales, les forces alliées iraniennes et les combattants du mouvement chiite libanais Hezbollah. 

Par exemple, l’OSDH affirme que le 25 décembre dernier, au moins six combattants paramilitaires non syriens soutenus par l’Iran, ont été tués par une frappe de missiles israéliens sur leurs positions dans la province occidentale de Hama. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.