Le gouvernement algérien interdit la chaîne M6 suite à la diffusion d’une émission sur le Hirak

Le gouvernement algérien interdit la chaîne M6 suite à la diffusion d’une émission sur le Hirak

Le ministère algérien de la Communication a décidé lundi dernier, l’interdiction de la chaîne TV française M6 de mener ses activités en Algérie suite à la diffusion, la veille, d’une émission sur le «Hirak», le mouvement de contestation populaire qui réclame depuis plus d’un an le changement du régime en place dans ce pays depuis son indépendance.

Le ministère de la Communication précise dans son communiqué, que ce documentaire intitulé «L’Algérie, le pays de toutes les révoltes», porte «un regard biaisé sur le Hirak» et il a été réalisé par une équipe disposant d’une «fausse autorisation de tournage». 

«Ce précédent nous conduit à décider de ne plus autoriser M6 à opérer en Algérie, sous quelque forme que ce soit», a souligné le ministère.

En réaction, la chaîne française a contesté ces allégations, assurant que ce reportage diffusé dans l’émission « Enquête exclusive », a été effectué par une équipe munie d’une autorisation de tournage accordée en mai 2018 et prorogée plusieurs fois jusqu’en 2019. 

D’après M6, l’équipe en question a même fait l’objet de plusieurs contrôles par les autorités du pays, lesquelles l’ont laissée poursuivre son tournage en vertu de ce document.

Par contre, en mars dernier, le magazine «Enquête exclusive» a demandé, sans succès, d’autres autorisations pour réaliser des séquences en plateaux depuis Oran, a ajouté M6. Du coup, elles « n’ont donné lieu à aucun tournage en Algérie », selon la chaîne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.