En manque de travailleurs saisonniers agricoles, l’Italie va régulariser 200.000 sans-papiers

En manque de travailleurs saisonniers agricoles, l’Italie va régulariser 200.000 sans-papiers

En pénurie de travailleurs saisonniers, confinés dans leur pays d’origine en raison de la pandémie de Covid-19, l’Italie va régulariser 200.000 clandestins. Une décision à laquelle s’oppose la Ligue (extrême-droite).

L’Italie entend adopter un décret pour délivrer des titres de séjour à 200.000 migrants en situation administrative irrégulière dans le but de pallier au manque de main d’œuvre affectant le secteur agricole. 

A propos, 300.000 travailleurs saisonniers, provenant en majorité des pays d’Europe de l’Est, ont dû repartir dans leurs pays d’origine à cause de la fermeture des frontières de l’Italie dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus. Faute de force de travail, le secteur agricole italien pourrait perdre 40 % de sa production.

Dans ce contexte, les principales organisations syndicales, Confagricoltura et Coldiretti, se sont déclarées favorables à cette opération de régularisation massive, avalisée par les ministres de l’Agriculture, de l’Intérieur, du Travail et du Mezzogiorno, qui sont parvenus à un terrain d’entente.

Il est à noter que la ministre italienne de l’Agriculture, Teresa Bellanova, prônait cette mesure bien avant la crise sanitaire actuelle, en raison de l’insuffisance du nombre des travailleurs saisonniers dans le pays.

A l’opposé, certaines formations politiques de droite se sont prononcées contre cette régularisation. «Incroyable … Je suis au Sénat en train d’écouter la ministre de l’Agriculture qui vient de demander que des centaines de milliers d’immigrants illégaux travaillent dans les champs», a posté, séance tenante, sur le réseau social Twitter le leader de La Ligue, Matteo Salvini.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.