Opération Sophia : L’Allemagne et l’Autriche pas sur la même longueur d’onde

Opération Sophia : L’Allemagne et l’Autriche pas sur la même longueur d’onde

L’Allemagne et l’Autriche ont affiché leur désaccord sur l’Opération Sophia de sauvetage des réfugiés en mer Méditerranée au terme d’une rencontre, lundi dernier à Berlin, entre la chancelière Angela Merkel et son homologue Sebastian Kurz.

Berlin serait favorable à la reprise de cette opération navale conduite par l’Union Européenne (UE) jusqu’en 2019, a assuré la dirigeante allemande lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue autrichien après leur entrevue à la chancellerie allemande.

Par contre, Kurz a exprimé sa ferme opposition à cette reprise, jugeant que cette mission avait simplement amené les trafiquants d’êtres humains à engranger des gains plus importants en raison de leurs activités illicites sur la côte libyenne et occasionné plus de morts parmi les migrants.

Le chancelier autrichien milite pour une gestion stricte de l’immigration. Dans cet ordre d’idées, il a déjà eu à décrier la politique d’accueil allemande en faveur des réfugiés en 2015.

Néanmoins, Kurz a rendu hommage aux efforts des autorités allemandes pour pacifier la Libye, et, entre autres, la conférence qui a eu lieu le mois dernier en Berlin, lors de laquelle l’ensemble des protagonistes de cette crise se sont mis d’accord de maintenir l’embargo de l’ONU sur les armes en Libye.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.