L’Italie envisage de renvoyer en Libye les clandestins bloqués près de Lampedusa

L’Italie envisage de renvoyer en Libye les clandestins bloqués près de Lampedusa

Rome a menacé dimanche de renvoyer en Libye les 180 migrants clandestins bloqués depuis trois jours au large de l’île italienne de Lampedusa, accusant Malte d’avoir refusé de secourir et d’accueillir ces migrants.

«Ou l’Europe décide sérieusement d’aider l’Italie concrètement, à partir par exemple des 180 migrants à bord du navire Diciotti, ou nous serons contraints de … raccompagner dans un port libyen les personnes secourues en mer», a indiqué dimanche le vice-Premier ministre et ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, par ailleurs, leader de La Ligue (extrême droite).

Considérant que la Libye n’offre pas de port « sûr » comme requis par le droit maritime international, les autorités européennes ont toujours fermement écarté l’alternative de renvoyer les migrants en Libye.

Rappelons que les 180 clandestins avaient été sauvés dans la nuit du mercredi à jeudi, alors qu’ils se trouvaient à bord d’une embarcation localisée entre Malte et Lampedusa. Bien que leur bateau soit passée par la zone de recherches et de secours (SAR) maltaise, les autorités de ce pays n’ont pas porté secours aux migrants, estimant qu’ils n’étaient pas en détresse.

Salvini s’est fâché suite à l’initiative des gardes-côtes italiens, qui ont secouru les passagers de cette embarcation. De son avis, cela relevait du ressort des autorités maritimes maltaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.