La péninsule ibérique en feu à cause de la canicule

La péninsule ibérique en feu à cause de la canicule

Des incendies ravageaient hier dimanche l’Espagne tout comme le Portugal, où des centaines de pompiers ont été déployés pour combattre les feux de forêts consécutifs à la canicule qui a rendu la végétation très sèche, favorisant la propagation des flammes.

Le Portugal et l’Espagne sont ces derniers jours, le théâtre d’incendies majeurs. La région de Monchique au sud du Portugal est la plus touchée par le feu, avec 1.000 hectares détruits en 48 heures ainsi que plusieurs habitations. Les maisons et les voitures de tout un hameau sont parties en fumée. Deux villages ont dû être évacués par mesure de précaution.

Pour combattre ce premier grand feu de l’année dans le pays, encore traumatisé par les violents incendies de l’été 2017 qui avaient fait 114 victimes, 800 pompiers portugais en tout ont été déployés.

Ils sont appuyés par des Canadairs qui effectuent un ballet incessant au-dessus des flammes. Malgré les efforts consentis,  pour le moment, l’incendie n’a pas encore été circonscrit.

En Espagne, un autre incendie de forêt a fait plusieurs blessés. Des incendies se sont déclarés, notamment près de Badajoz, dans le sud-ouest du pays, près de la frontière portugaise, où le feu a pris samedi soir, avant que des pompiers des deux pays ne parviennent à l’éteindre dimanche matin.

La canicule qui frappe le Portugal et l’Espagne est sans précédent depuis 2003. Le mercure a grimpé à 41°C au Portugal, atteignant les 47°C dimanche après-midi en divers endroits de la péninsule ibérique. Une alerte rouge a été maintenue dans la plupart des régions portugaises jusqu’à lundi.

La semaine passée, trois décès ont été imputés à la canicule en Espagne où les autorités ont diffusé hier une alerte au risque extrêmement élevé d’incendies dans la régon d’Estremadure, dans le sud-ouest du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.