Démantèlement d’un réseau illégal d’immigration en Espagne

Démantèlement d’un réseau illégal d’immigration en Espagne

La police espagnole a annoncé hier mardi, avoir démantelé un réseau illégal d’immigration de ressortissants chinois vers le Royaume-Uni ou l’Irlande, avec l’arrestation de 155 migrants, majoritairement des ressortissants chinois.

L’essentiel des arrestations, 111, ont été réalisées à l’aéroport de Barcelone, 19 à Madrid, 6 à Alicante, 5 à Ibiza, 3 à Cadiz, 2 dans les Asturies, 2 à Bilbao, 2 en Castellon et une à Malaga.

Tout a commencé il y a trois ans, quand les agents de la police espagnole ont détecté à l’aéroport de Barcelone une augmentation significative de l’usage de faux papiers par des Asiatiques en partance pour le Royaume-Uni.

Après investigations, il est apparu que chaque migrant payait 20.000 euros pour le voyage et, une fois arrivé dans l’espace européen Schengen, séjournait de manière temporaire dans des appartements situés dans différentes localités de la Catalogne jusqu’à l’obtention des faux papiers fabriqués en Chine.

Les quatre dirigeants du réseau ont été interpelés à Barcelone. Les arrestations ont été opérées entre fin février et début mars, mais la police n’a pas précisé à quelles dates précises.

Dans un communiqué, la police souligne que le réseau démantelé présentait un caractère extrêmement hermétique, structuré et hiérarchisé mais ses agents ont obtenu que cinq migrants  témoignent contre l’organisation en bénéficiant du statut de «témoin protégé».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.