Renew, le nouveau parti pour stopper le Brexit du Royaume-Uni de l’UE

Renew, le nouveau parti pour stopper le Brexit du Royaume-Uni de l’UE

Un nouveau parti britannique baptisé le Renouveau ou Renew en anglais, inspiré du mouvement la République En Marche du président français Emmanuel Macron, a été officiellement lancé hier lundi, pour promouvoir un rétropédalage sur la question de la sortie (Brexit) du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE).

Convaincu que le Brexit peut être arrêté, ce mouvement qui devient officiellement un parti politique, a lancé sa campagne devant la presse au cœur de Westminster.

Renew, n’a pour ses débuts pas de représentants ou de financiers prestigieux. Le parti est dirigé par trois directeurs qui n’ont presque aucune expérience politique mais qui, comme beaucoup de Britanniques, ne se retrouvent plus dans le jeu politique actuel.

Renew entamera sa tournée dans les villes anglaises cette semaine pour tenter de recruter des candidats pour les prochaines élections législatives prévues en 2022, mais qui pourraient intervenir plus tôt en raison des difficultés rencontrées par la Première ministre, Theresa May qui dirige un exécutif divisé.

La direction du nouveau parti vise 650 candidats issus de la société civile pour chacune des circonscriptions du Royaume-Uni. 450 candidats les ont déjà rejoints de tous les coins du pays.

Le mouvement a été fondé l’an dernier pour relancer le débat sur le Brexit, notamment sur l’idée du maintien de la Grande-Bretagne au sein de l’Union européenne. Ses fondateurs et sympathisants sont convaincus que l’opinion publique change progressivement et que les parlementaires, qui sont contre le Brexit, attendent que les Britanniques soient prêts pour arrêter le processus de départ.

Le Royaume-Uni doit quitter l’Union européenne le 29 mars 2019 à minuit et n’a plus que quelques mois pour trouver un accord avec le bloc communautaire.

La Première ministre Theresa May a affirmé à plusieurs reprises, qu’il n’y aurait pas de nouvelle consultation populaire sur la question du maintien ou non de son pays dans l’Union européenne. Mais, depuis les dernières élections, des sondages ont fait état d’un soutien croissant de l’opinion pour le maintien du Royaume-Uni dans l’UE, sans pour autant enregistrer un renversement radical.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.